Jacques Carpentier                                                                                          

26 rue André Delieux                           Société Centrale Canine

31400 Toulouse.                                       155 Ave. Jean-jaurès

05.61.52.53.17. * 06.60.49.11.84.                             93535  AUBERVILLIERS.

jac.carpentier@orange.fr                   

 

Membre du  Comité du C.F.G.A.P.D.K  depuis 1967.

Ancien Président du Club.

 

Toulouse le  28 Avril 2010.

 

 

                                   Monsieur le Président,      

                                   Messieurs les Membres du Comité,

 

 

                                   Je vous prie par la présente de bien vouloir noter mes démissions de fonctions de juge de la S.C.C.,  qu'elles soient actives ou honoraires et à l'avenir de bien  vouloir faire  le nécessaire afin de rayer mon nom dans toutes vos publications.

 

Les motifs légitimes  de cette décision, sont ci-dessous exposés :

 

            Irrespect des statuts et manquements de la part  de la Société Centrale Canine  Française aux  charges dont elle a la responsabilité, pour l'amélioration des races canines, en France.

 

             Des ravages dûs au métissage, ayant  été constatés dans notre race, lorsque nous avons voulu intervenir au comité, le Président   du Club a tout fait  pour tenter d'étouffer  l'affaire, alors qu'il était prévenu depuis  minimum 2005 .

Il a fallu que nous fassions des révélations,  en pleine Assemblée Générale, le 14 Juillet 2008 à CUSSAC, pour que  le Pdt. M. GALLET-LACHAISE et ses soutiens au comité finissent par admettre l'hybridation envahissante dans notre race.

 

            Sur ce sujet, depuis Juillet 2008, je vous ai adressé  plusieurs réclamations en lettre recommandée avec A/R, vous n'avez répondu qu'à une seule en me disant qu'elle serait versée au dossier du Club.....

Depuis aucune nouvelle.....?

Pour les autres aucune réponse, ni accusé de réception. ( La présente est adressée aussi, à l'attention des membres du comité, de la S.C.C. , car je me demande s'ils ont  bien eu connaissance de mes  précédentes missives et réclamation.)

En effet,, dans ce cas,  il eut été normal que ces lettres soient présentées à la Commission des litiges  pour en statuer, en établir les C.R. correspondants et les soumettre au Comité Central.

 

Cela n'a manifestement pas été fait, puisqu'à part votre réponse précitée, aucune suite n'a jamais été donnée à ces lettres.

 

La réclamation principale  ( Annulation de l'A.G. d'AUBERVILLIERS  du  14 Février 2009), pour laquelle vous avez accusé réception était pourtant parfaitement fondée car elles dénonçait, des manquements aux règles et aux statuts et avaient un rapport direct avec les quatre citations choisies par la  S.C.C. comme texte de sa carte de vœux :

 

                               -Promotion du L.O.F.  et protection des origines.

                               -Amélioration et renforcement de la communication

                               -Soutien de nos membres affiliés.

                               -Maintien et respect de notre tradition cynophile.

 

                        Mais, aucune suite n'a été donnée.

Le résultat est qu'à la suite de ces tristes épisodes,  je suis tombé très gravement malade, avec avec pour finir une conclusion dramatique qui vous aurait  évité, aujourd'hui sans doute, le  désagrément de recevoir le présent présent courrier... (mais je pense qui je pense, à la place, vous aurait valu des soucis, beaucoup plus graves.....)

 

...mais St. HUBERT en a décidé autrement

 

                        Ayant actuellement totalement repris mes marques, et avec un recul suffisant, j'ai donc décidé d'en terminer de la façon  précitée, avec votre aréopage actuel.

 

Il m'est , en effet, impossible de continuer d'appartenir à une Fédération qui n'applique pas les consignes qu'elle prône,  ne respecte  pas les statuts, ni surtout la devise inscrite à son frontispice concernant  l'amélioration des races canines en France.

 

                        Quant aux préjudices portés à la race suite à la défection et l'irresponsabilité de plusieurs dirigeants, dont certains placés au plus haut rang, ce sera à l'avenir de décider de leur sort.

 

                        Je transmets en effet, un double de ce courrier à la F.C.I. , avec en annexe,  un courrier explicatif résumant  la situation et les corrélations relatives aux problèmes récents de prolifération massive de métissage dans  la race du Griffon KORTHALS, dont le Club français avait été nommé détenteur du standard.... !! (Standard de Jérusalem 1999)....

 

                                   Je vous prie d'agréer Messieurs l'assurance de mes salutations distinguées.

                                  

                                   Jacques CARPENTIER

 

 

P.S.  A toutes  fins utiles, Je  vous rappelle, que je suis administrateur du Club depuis 1967, coopté à la suite du décès du regretté  Président Urbain FABRE..

J'ai occupé successivement dans ce club, toutes les responsabilisés, de la plus modeste à la plus haute, à savoir :

-Délégué Régional adjoint, -Délégué départemental,- Délégué Régional, -Responsable de l'ensemble des D.R.

-Secrétaire général adjoint, -Secrétaire général.-

Trésorier adjoint, -Trésorier général.

-Vice Président et enfin Président.

 

                        J'ai élevé sous l'affixe «du Ruisseau du Massacre» qui a produit :

- de nombreux Champions des Conformité au Standard,

- de nombreux trialers et  Champions de Travail, dont une fut Championne du Monde de Gibier Tiré tous Continentaux à UMAG Yougoslavie, en 1979.

                        J'ai été confirmateur, puis juge de conformité au Standard et juge formateur pour la race.

                        J'ai été invité à juger à LEXINGTON aux U.S.A.

 

                        J'ai été confirmateur pour les épagneuls bretons à la demande du Club français de l'E.B..

                        J'ai enfin été juge de travail, et j'ai jugé un Championnat du Monde en Belgique.

                        J'ai demandé l'honorariat , estimant ne plus être physiquement au niveau pour assumer ce poste.

 

            Enfin, à la demande de Jean CASTAING, (après avoir collaboré avec lui, à la remise à jour pour la dernière réédition de son ouvrage ,qui est toujours considéré comme la bible de la race), j'ai ré-écrit une nouvelle version plus contemporaine qui reste, pour l'instant, l'ouvrage de référence sur la race encore disponible.

Les copyrights m'ont été demandé par les U.S.A., et  la SUEDE, et  je les ai évidemment accordé.

J'ai déposé à sa parution un exemplaire de mon ouvrage à la bibliothèque de la S.C.C.

 

            La ré actualisation de mon ouvrage semble, à son tour,  nécessaire, compte tenu des évènements qui ont commencé à  révéler les effets d'hybridation massive au début des années 2000 (sur la base du phénotype.)

            Je suis sollicité pour le faire, mais considère que c'est encore trop prématuré, bien que des statistiques établies, à partir du phénomène quatre-oeillés, dans notre phénotype, soient  actuellement suffisamment édifiantes pour dénoncer une pratique abusive de l'hybridation massive actuelle dans la  race.

            Je pense effectivement qu'il il vaut mieux patienter encore quelque temps, car des progrès très importants en génétique ont été récemment faits, outre-atlantique, en particulier pour notre race.

            Il serait nécessaire, à mon sens, de faire  un point précis actuel sur l'élevage français, en testant une frange de population suffisamment représentative, grâce à de nouveaux tests mis au point et disponibles sur la marché via deux importants laboratoires, l'un Canadien, l'autre Américain.

            Les américains ont entamé l'enquête sur leur plan national,.

            Plusieurs amateurs français ont aussi commencé à le faire, bien que la plus grande «discrétion» ait été de mise  sur la reconnaissance de ce nouveau procédé scientifique, par l'équipe actuellement majoritaire au comité et dirigé par le Pdt. GALLET-LACHAISE qui ne remplit pas sa mission à ce sujet,  comme pour beaucoup d'autres.

 

 

 

 

                                                                       Jacques  CARPENTIER.