Toutes les images et textes de ce site sont protégées par les lois internationales sur le copyright et ne peuvent être reproduits ou utilisés sans une autorisation écrite de son auteur.

 

L’hypocrisie à son comble … !

 

Après deux années de discussions internes infructueuses durant lesquelles notre Président n’a pris aucune position, j’en témoigne en ma qualité de rapporteur du dossier métissage au sein du Club, nous avons décidé d’informer en octobre 2008, l’ensemble des adhérents du club et des responsables de la cynophilie française des problèmes de sélection dans notre race.

Comment trouver crédibles les propos de notre Président, publiés récemment dans une revue spécialisée (l’officiel des chiens de chasse septembre-octobre 2009) :

« une sélection respectée et perpétrée »

« issu d’un long travail de sélection par consanguinité à partir de divers griffons, E.K.Korthals a fixé une race qui se suffisait pour répondre aux besoins des chasseurs… ».

et d’autre part :

« si les concours de field-trial ont permis au Griffon Korthals de se faire connaître…. ils ont eu un effet pervers pour la conquête des meilleures places de classement » « il est indéniable que ces nouveaux courants de sang s’ils ont eu des effets bénéfiques sur la race, pour cet aspect, ont contribué à l’apparition de certains stigmates étrangers à la conformité au standard » «….. Réapparaître au début du troisième millénaire de nouvelles retrempes externes, qui pénalisent à l’heure actuelle certaines lignées ».

Si on peut s’interroger sur l’inexistence dans vos éditoriaux de tels propos, dans lesquels vous préférez dénigrer nos doyens (Pierre LAUTIER et Jacques CARPENTIER) un jour, pour vous confondre en excuses pitoyables le lendemain, il faut reconnaître que l’hypocrisie cynophile est à son comble lorsque l’on écrit : « le métissage a eu un effet bénéfique sur la race mais a contribué à l’apparition de certains stigmates étrangers à la race », et oui, comment pourrait-il en être autrement Monsieur le Président, quand on ne fait pas respecter les règlements de la S.C.C...aucune mesure de métissage n’a été décidée par le Comité et proposée pour accord à la S.C.C.! De quel métissage parlez vous donc? Officiel? Occulte? Avec quelle race? Avec quel chien? Combien de fois? Par qui? Quand? J’ai l’impression, à vous lire, que vous savez des choses que vous ne voulez pas dire...?

Vous n’ignorez pas que le Livre des Origines Française, dont le Ministère de l’Agriculture est garant de sa traçabilité, a confié la gestion de ce livre à la S.C.C. et que dans le cadre de cette gestion tout métissage occulte est interdit. Vous n’ignorez pas non plus que les field-trial n’ont qu’un seul but : faire la sélection des meilleurs dans chaque race pour les chiens inscrits régulièrement au Livre des Origines et sûrement pas des métisses inscrits irrégulièrement. Si les règlements d’élevage avaient été respectés nous n’en serions pas là. Votre responsabilité sur ce point me semble être engagée. Force est de constater que vous n’avez rien fait d’efficace…

Vous aviez jusqu’à présent réfuté comme preuve que s’il y avait des stigmates étrangers à la race et plus particulièrement dans certaines lignées c’est que l’éleveur avait pratiqué des métissages occultes ! Vous exigiez alors, de notre part, des preuves scientifiques irréfutables !

Avez-vous ces preuves maintenant, pour écrire « …de nouvelles retrempes externes ont effectivement bien eu lieu », après avoir nié en avoir eu connaissance, à grand renfort de sommations d’avocat… !

Il est vrai que les soupçons se sont orientés sur l’éleveur de votre région qui vous fournissait et présentait vos chiens à l’époque. Vous en étiez même « le valet de chien » à certains moments ! Vous ne pouviez donc pas ignorer ces stigmates de métissage, chacun comprendra bien pourquoi vous n’avez pas pris position, et tenté par la suite de rejeter la responsabilité sur votre prédécesseur…en blanchissant l’éleveur. Ce n’est pas glorieux, personne n’est dupe de la supercherie et chacun saura s’en souvenir le moment venu…

J’ai dénoncé officiellement ces stigmates de métissages au Comité en Novembre 2006, ce qui a donné lieu à un rapport détaillé de ma part au Comité de Bourges en Février 2007. Vous m’opposiez à l’époque l’argument, que cela était marginal !

Pourtant Pierre DEBRET, le 29 septembre 2009, trois années plus tard, écrit au Comité : « je reste persuadé que notre population de Griffons est porteuse entre 50 et 75%, de l’allèle quatr’oeillet » (l’un des allèle du métissage).

Que s’est il passé durant ces 3 années ? Y- a-t-il eu une recrudescence du métissage ?

Qui croire, sûrement ni l’un ni l’autre, puisque basé sur aucun élément scientifique.

Voilà le résultat de votre hypocrisie !

Voilà votre héritage !

Jimmy LECLERCQ , 1er Vice-Président du Club Français.