Toutes les images et textes de ce site sont protégés par les lois internationales sur le copyright et ne peuvent être reproduits ou utilisés sans une autorisation écrite de son auteur.

Ce document est le document officiel réalisé par le dr. Pierre LAUTIER, directeur d'élevage du Club et remis à M. Gallet-Lachaise à l'occasion de l'assemblée organisé en février dernier à Aubervilliers.
Toutes les photos ont été prélevées dans le bulletin du Club.
Ce document aurait dû être reproduit et joint au C.R. établi suite à cette assemblée, ce qui n'a pas été fait.
Il s'agit d'une nouvelle illustration des méthodes abusives appliquées par M. Gallet et ses dix complices.
La désinformation et la censure sont leur principe habituel...
NDLR. ( voir la lettre de réponse de M. Lautier à l'auteur de la demande de censure)

14 février 2009.

Il ne sera ici question que de métissage qui modifie le standard de notre chien.

En 2005, déjà le Président GALLET-LACHAISE dont l’attention avait été attirée par le précédent président Monsieur Jacques CARPENTIER sur les dérives constatées en ring et en fields était au courant que ces dernières, dues au métissage, avaient pour origine l’élevage des Grandes Origines. Certes, d’autres éleveurs le pratiquent aussi, mais d’une part nous n’avons pas eu d’éléments suffisants (c’est très, très dommage) pour acquérir des certitudes et d’autre part (nous avons eu, entre autres une plainte concernant un élevage dont les chiens ressembleraient à des pointers, nous espérons pouvoir tirer cette affaire au clair si vous nous en donnez la possibilité), leurs élevages peuvent être considérés comme confidentiels par rapport au nombre de chiots produits et donc mis sur le marché par l’élevage des GO.

Curieuse façon de procéder pour des professionnels mais c’est justement à cause de ce métissage pratiqué que certaines portées sont éthiques : 32,60% portées des GO ne comportent qu’au maximum 3 chiots, chiffre qui laisse à penser que ne sont gardés que les chiots pouvant abuser les amateurs.

Le premier métis connu de façon certaine est o’Malley issu de Hurus (qui n’a rien à se reprocher ayant déjà fait ses preuves par ailleurs) et d’une chienne, strictement inconnue, Lina (demi-sang setter). O’malley, chien brillant sur le terrain mais à la morphologie légère pour un étalon et surtout au poil désastreux, rien de commun avec le poil dur du Korthals

PHOTO N°1

La descendance d’O’malley est importante en nombre et même si quelques chiens ont réussi à s’en tirer avec honneur, un certain nombre de dysplasies « D » et « E » sont apparues en première et en deuxième générations et une quantité probablement non négligeable de chiens qui ont été confirmés. Comment, vous demanderez-vous ? Ce n’est pas sorcier : vous avez le confirmateur qui n’est pas regardant, celui qui vous dira que le poil « devra se faire », que la poitrine « devra s’éclater », celui qui est mal éclairé, celui qui s’en fout, celui qui est complaisant, tous les cas de figure sont possibles. C’est dommage, très dommage, d’autant que la France est dépositaire du standard du Korthals et que la France est un des rares pays où se pratique encore la confirmation. Et ces chiens confirmés font faire le désespoir d’une partie d’entre vous.

O’Malley fut testé d’un point de vue descendance en premier avec Meije des GO et ce fut la portée de Perle, Pat’s qui produira à deux reprises ces petites choses blanches :


PHOTO N° 2

Pacha des GO est fils d’O’malley, peu d’image de ce chien qui a été CHCS, (je dis « a été » car il a disparu depuis 2002).

PHOTO N° 3

Ses mariages successifs produirent quelques chiens qui eurent leurs photos dans notre revue, pas forcément à bon escient.

De son mariage avec Lio des GO , cette curieuse petite chienne

PHOTO N° 4

Il y eut une bien étrange portée dont les chiots furent déclarés en trois fois (il y a entre les premiers chiots déclarés de cette portée et la dernière –Sunlight- 235 déclarations de portées de korthals). Cette « Sunlight » mariée avec Loko des GO a donné une Uméa des GO qui a engendré ceci :

PHOTO N° 5 et 6

Dans cette étrange portée il y a aussi « Souris »

PHOTO N° 7


J oli mouton, n’est-ce pas ? Et mariée avec Victor (O’malley x Rafale des GO), son oncle donc, produit entre autres : deux soeurs à la robe mouchetée :

PHOTO N° 8 Betty des GO (robe légèrement truitée dixit M. Meissonnier)

 

 

PHOTO N° 9 B’Flicka des GO, au pied bien moucheté

 

Pacha marié avec : - Lexel des Roches de Vouise produira Tic-Tac qui engendrera avec Siam un dysplasique « D »:
- Java de la Grange Longue, un des nombreux prognathes qui jalonnent les chiens issus de l’élevage des GO.


Un autre fils d’O’Malley marié avec Ninon des GO : Saphir du Bois d’Onzion

PHOTO N° 10

PHOTO N°11 chien mouillé

Saphir, dont son propriétaire souhaite qu’il soit déclaré « Elite », certes il a fait quelques chiens a priori corrects, dont le CHCS de 2008, mais à cette même NE de Cussac, son lot d’élevage n’a pas été retenu pour la note d’homogénéité qui précède le jugement final !!!!! De surcroît, avec 4 femelles différentes, il a produit des dysplasies « D » et une « C ».

Une fille d’O’malley : Tilla des GO

PHOTO N° 12


Q ue dire de cette chienne, à qui ressemble-t-elle à son père ou à sa mère ?:

PHOTO N°1 PHOTO N° 4

De toutes façons pas à un Korthals.

Le mariage Hurus x Lina fut refait trois autres fois, les produits qui en sont issus ont en commun le fait de ne pas se ressembler :
- Rhône-alpes : 1 portée sans suite
- Radia :

PHOTO N° 13

Ruth, chien extraordinaire sur le terrain mais à la limite de l’insuffisant en standard et qui a engendré une portée entière de véritables setters.

Et comme les portées se suivent et ne se ressemblent chez les Faussurier, le mariage Hurus x Lina après 3, puis, 1 puis 7, vient l’apothéose avec 13 chiots!
- Rompun (cotée 2/6) qui a fait quelques bons chiens de travail et 1 CHCS sans descendance
- Raymonde n’a que le TAN fait 2 portées en nombre correct avec Loko et Siam, mais 1 seul chiot avec Victor (o’Malley x Rafale)
- Ready :

PHOTO N° 14

le père de la jolie claquette de 3 ans çi-dessous

PHOTO N° 15


- Rubie : dysplasie « D »
- Rothko : dysplasie « E »

- Riri :

PHOTO N°16

On lui donnerait le bon dieu sans confession mais marié à une épouse dont les antécédents avaient peut- être quelque chose à se reprocher, il a produit ce superbe chiot et d’autres :

PHOTO N° 17

Lina des Grandes Origines a eu une portée de 3 chiots avec Hector des Grandes Origines, dont Top est issue, elle CHIB, CHP et n’a, à 7 ans, aucune descendance !!!!!!! et une de ses soeurs Tipsy, sans aucun titre, mise avec Victor et ensuite avec Vicomte n’a fait que 2 chiots à chaque fois. Quel élevage !
Une dernière portée de Lina réalisée avec Siam des Grandes Origines donne 7 chiots, dont une Ulla qui fait 5 chiots avec Victor, trop jeunes pour dire quoi que ce soit.
Les possibilités des premiers mariages de Lina avec Hurus ayant été épuisées, on a essayé Hector et ensuite Siam (pourquoi Siam et pas Loko, mystère!).Vous avez donc pu constater qu’il était important pour cet élevage de conserver le sang de Lina le plus proche possible.

O’Malley ayant jeté le trouble parmi les griffonniers et les juges, forts du succès et de l’absence de critiques des uns et des autres, il faut fabriquer des champions pour garder la 1ère place, la première place dans le bulletin, la première place dans expos, la première place sur le terrain. Il est bien évident que certains de nos dirigeants auraient eu mauvaise grâce à s’en plaindre, ils en ont bénéficié plutôt que d’en pâtir. Mais ces champions des GO issus de ces hybrides ou hybrides eux-mêmes sont soit la propriété des éleveurs eux-mêmes pour les étalons :

- Umberto


Photo N°18

malgré une huitaine de portée, n’a pas encore fait preuve de descendance notable, à part des blancs.

Victor, le beau Victor( il a fallu que le Pdt fasse agir sa voix prépondérante dans les discussions pour que la place lui soit acquise en page de couverture du bulletin), ce chien visiblement métissé n’aurait jamais dû y paraître

PHOTO N°19

Lui non plus n’a rien prouvé sauf qu’il transmet bien ses mouchetures (Betty et B’Flicka)

Vicomte : pas de descendance concluante non plus


En dehors, il y a Siam, Riri, Saphir.
Pour les lices - championnes: - Souris n’a fait que 2 portées, une avec Victor (les mouchetées) et une avec Umberto

- Tic-Tac, 1 portée à 5 ans avec Victor, ils sont trop jeunes
- Top (Hector x Lina) aucune descendance

PHOTO N° 20 Top GO

-Vitesse (quelles oreilles) trop jeune:


PHOTO N°21 Vitesse

Et les lices-championnes qui appartiennent à d’autres:

- Rapialoue : pas de quoi crier, venez-voir
- Tilla : portée trop jeune
- Uzenne : 1 seule portée pour une CHCS !
- Uria : il paraît qu’il vaut mieux ne pas parler de ses chiots
- Voxya : pas de descendance

Et il y a en plus toutes les portées faites avec des étalons, sans qualification, comme Tockyo (pacha x meije) Alban (loko x o’Amie) des lices avec aussi inconnue qu’eux : Raymonde (Hurus x Lina) , Rhône-alpes (Hurus x Lina), Sunlight (Pacha x Lio).

Une question : le pourquoi d’Isa des GO, en dehors d’avec Houkers, que 4 chiots avec Jump, 2 avec Hurus, 1 avec o’Malley 1 avec loko et 2 avec Siam ? Aurait-elle elle aussi quelque chose d’étranger ?

En conlusion : rien que des étoiles filantes hérissées des épines des conséquences du métissage. Vous voyez avec tout ceci ce qu’oblige à faire l’hybridation (le métissage) : on n’avance pas, on piétine et en même temps on a détruit, on a augmenté le nombre de tares (prognathisme – dysplasie).

On est, quand même, en droit de se poser la question de la complaisance de la SCC (portée inscrite en 3 fois, portée inscrite très en retard, Titre de trialer accordé sans consultation du club sur la dysplasie mais en acceptant le certificat directement contrairement à toutes les habitudes) qui expliquerait son silence criant actuel sur nos plaintes concernant les dérives constatées.
On est en droit de se poser la question de la connivence de certains juges (courriers de M. Laville, etc....)