Suite à une question pertinente d'un griffonnier, qui n'est pas généticien de formation, il nous a semblé utile de reproduire ci-dessous la réponse de Jimmy Leclerq, ainsi qu'un petit lexique au bas du texte, fournit par Alain :

Question :

Jean-Pierre Lautier, vétérinaire, écrit sur le site des Griffons Korthals Authentiques : l’allèle « ky » ne fait pas partie du génome du Griffon Korthals

. : « S'il en était ainsi, la race compterait des « kyky » (logiquement) et donc le phénotype des sujets qui en résulte serait décrit dans le standard. Or nulle part dans le standard il est fait allusion au patron "quatr'oeillé". Ce n'est donc pas un gène "normal" de la race. »

(ceci, en réponse à : www.griffonkorthals.fr/fr/elevage/testadn/acquisitionkitlocusk. )

Jimmy Leclercq, 1er Vice-Président du Club Français, dans l'article -réunion du comité mars 2010- écrit : · que le gène quatr’oeillé ferait partie du génome du Griffon Korthals (Sheila Schmutz)

- Pourquoi cette contradiction apparente?

Réponse:

Il n'y a aucune contradiction. at est différent de ky en français !
Il s'agit de deux allèles différents sur deux gènes différents.

Le gène Agouti (A) d'une part et le gène K d'autre part.

Au gène A (Agouti) on rencontre 3 sortes d'allèles ay, at, a .Compte tenu qu'un gène est constitué de 2 allèles on peut avoir 6 différentes possibilités :
ay/ay ou ay/at ou ay/a ou at/at ou at/a ou a/a.

Au gène K on rencontre 3 sortes d'allèles KB, ky, kbr. Compte tenu qu'un gène est constitué de 2 allèles on peut avoir 6 différentes possibilités:
KB/KB ou KB/ky ou KB/kbr ou ky/ky ou ky/kbr ou kbr/kbr (l'allèle kbr est l'allèle des bringeures et ne concerne pas le Griffon).

Pour être quatr'oeillé ( pour exprimer le gène at/at ) un Griffon doit (selon Sophie Candille)
-1. être at/at au gène A (Agouti)
-2. être ky/ky au gène K
-3. ne pas être e/e au gène Mc1r ( c'est le cas de tous les Griffons)

Le résultat est donc une interaction de plusieurs gènes : 3 dans le cas d'espèce.(Mc1r, A et K)
L'allèle KB empêche le gène at/at de s'exprimer, on dit qu'il est dominant sur at/at, quand le gène K possède au moins un allèle KB (KB/ky ou KB/KB).
L'allèle ky permet au gène at/at de s'exprimer, on dit qu’il est récessif sur at/at, quand le gène K est constitué de 2 allèles ky (ky/ky).

Ce qu'explique Jean-Pierre est très juste. Si l'allèle ky appartenait au génome du Griffon, dans les mariages effectués (avant d'écrire le standard) pour déterminer le standard, immanquablement des mariages KB/ky x KB/ky auraient eu lieu et auraient donné naissance aussi immanquablement à des chiots ky/ky (voir mariages sur le site), donc des chiots présentant toutes les caractéristiques du quatr'oeillé. Ce patron quatr'oeillé (chaussettes jaunes, pourtour anal jaune, 2 points jaunes au dessus des yeux, moustaches jaunes, point jaune à l'intérieur de chaque oreille) aurait été repris dans les éléments écrits du standard. A la lecture du standard on ne retrouve rien de tel. On peut donc en conclure fort logiquement que le Griffon orthodoxe ne possédait pas l'allèle ky. CQFD (Ce Qu'il Fallait Démonter).

Maintenant que cette démonstration en gêne quelques uns je peux le concevoir, surtout quand il a été décidé, dans les années 80,de confirmer les Griffons quatr'oeillés et de les ramener au TB en exposition.(Validation des métissages anciens).Mais c'était ouvrir la porte au métissage par laquelle les tricheurs se sont engouffrés après une période d'accalmie, à partir des années 2000 quand ils ont bien compris l'avantage de cette décision. Devant l’ampleur des tricolores constaté dans le cheptel, nous avions décidé et voté en Février 2007, en Comité, la non confirmation des tricolores, décision annulée sur demande de André Gallet-Lachaise en Juillet 2007 sous la pression d’une poignée minoritaire mais influente de gens du field qui voulaient conserver cette possibilité de métissage...
Il ne faut pas jeter la pierre à ceux qui ont dans les années 80 pris cette décision, il faut à la lumière des éléments nouveaux que nous apporte la science reconstruire sur de nouvelles bases orthodoxes.
Les épreuves de field trial sont un excellent outil de sélection sous réserve que les dés ne soient pas pipés c'est-à-dire que les Griffons Korthals présentés ne soient pas des hybrides.

...

Amitiés.
Jimmy

PS: Il ne s’agit pas de s’enfermer dans un débat technique réducteur, mais uniquement de bien informer, dans l’intérêt des utilisateurs de nos chiens qui veulent des Griffons orthodoxes tel que Korthals les a décrits dans le standard.

Lexique :

(http://oliver-colber.over-blog.com/pages/les-couleurs-de-la-robe-chez-le-chien-2783860.html)

Chromosomes.
Dans chaque cellule de chien (sauf les gamètes) il y a 78 chromosomes, ou plus précisément 39 paires de 2 chromosomes (l'un venant du père et l'autre de la mère). Ces 78 chromosomes se répartissent en :
- 76 autosomes (c'est-à-dire communs aux 2 sexes)
- 2 hétérosomes d'où résulte le sexe (XX=femelle ; XY=mâle)
Gamètes.
C'est-à-dire les cellules reproductrices (spermatozoïdes et ovules) n'ont que 39 chromosomes, car au moment de leur formation se produit la méiose qui aboutit à séparer en deux chacune des 39 paires de chromosomes. Quand le spermatozoïde féconde l'ovule, la fusion de ces deux gamètes à 39 chromosomes aboutit à constituer un être complet et chaque cellule portera à nouveau 78 chromosomes (39 paires)
Gènes.
Les chromosomes sont formés d'une série de particules placées comme des perles sur un fil : ces particules sont appelées gènes. Un chromosome possède plusieurs centaines de gènes qui déterminent les caractères des animaux.
Locus.
C'est le site où sont situés un gène ou une série de gènes sur un chromosome. K
Allèles.
Ce sont des gènes correspondant à un même locus. KB ou ky
Homozygote.
Quand, pour un locus donné, les 2 chromosomes présentent le même gène : le chien est homozygote - soit dominant KBKB, soit récessif kyky- pour le caractère donné.
Hétérozygote.
Quand pour un locus donné les 2 chromosomes présentent deux allèles différents : le chien est hétérozygote.
Ainsi, dans l'homozygotie le chien a reçu pour le caractère considéré le même allèle de son père et de sa mère et pour l'hétérozygotie, l'allèle qu'il a reçu du père est différent de l'allèle reçu de la mère. KBky porteur sain
Dominant.
Lorsque l'un des 2 gènes allèles étouffe l'effet de l'autre, il est dit dominant. KB
Récessif.
Le gène allèle dominé ky ne se manifeste pas dans l'apparence (phénotype) de l'hétérozygote et ne permet pas de le distinguer de l'homozygote dominant.
Génotype
C'est l'ensemble des gènes d'un individu dont il est doté depuis sa conception (fécondation).
C'est son POTENTIEL HÉRÉDITAIRE appelé aussi PATRIMOINE GÉNÉTIQUE.
Phénotype.
C'est l'ensemble des caractéristiques que l'on peut mesurer ou qualifier chez un individu et qui tient compte pour chacun de l'adaptation du génotype aux conditions extérieures rencontrées.
C'est l'APPARENCE ou l'ASPECT VISIBLE de l'individu.