Toutes les images et textes de ce site sont protégés par les lois internationales sur le copyright et ne peuvent être reproduits ou utilisés sans une autorisation écrite de son auteur.

 

 

La vitesse....

 

AMPLITUDE ET VITESSE

 

 

Plusieurs amateurs ayant eu l'occasion d'assister aux prestations de LAKME du Ruisseau du Rossignol, au cours de la saison de printemps 1998, s’étaient interrogés sur son entreprise et sa façon de courir
Son galop rapide, très soutenu était assorti d'une quête très étendue, se situant entre cent cinquante et deux cents mètres sur chaque aile, alors que la quête standard d'après les règlements doit être de l'ordre de 80 mètres. ...
Toutefois et cela est important : les règlements précisent clairement que la quête peut varier en étendue selon la nature du terrain, les possibilités de la race et les moyens du chien…
Dans les races continentales ce qui est considéré comme la quête utile en printemps, correspond, on l’a dit, à une centaine de mètres de chaque côté, mais il arrive souvent de voir des sujets prenant jusqu'à cent cinquante mètres, voire un peu plus chez certains.
Chez le KORTHALS, comme dans toutes les races, il existe des quêtes plus ou moins étendues selon les moyens des chiens.
LAKME du RUISSEAU de ROSSIGNOL est l’illustration d’une des plus grandes quêtes de griffons trialers de printemps, qu'il ait été donné de voir.
Cela est tout à fait exceptionnel, il faut en convenir, et illustre sans aucun doute, l’une des meilleures représentantes trialers de printemps de tous les temps.
Cela correspond aux possibilités et aux moyens maximums de la race, c'est le "TOP MODEL".

LA VERITE

Evidemment "Cela interpelle" comme se plaisait à la dire le Dr Willy GRUMIAUX, secrétaire général du Royal Griffon Club Belge, à l’issue des épreuves.
Les réflexions et les critiques qui furent faites, permettent de ré ouvrir un débat intéressant…
Certains restaient admiratifs, d'autres très étonnés étaient plutôt sceptiques et s'interrogeaient :
-" Cela correspond-t-il au style du KORTHALS ? Est-ce la vérité ? »
-"On n'a pas besoin de griffons si rapides et d'aussi grande envergure pour aller à la chasse !"
-"Doit-on primer de tels sujets".
A la première question, s'il s'agit du sens intrinsèque du mot style, on peut répondre que le galop de «la diva» est tout à fait dans le style de la race.
Il est légèrement basculé, avec un port de tête en marteau.
Les remontées de point, les coulés et les arrêts fléchis sont par ailleurs, félins et très stylés.
S'il s'agit de style au sens plus général du terme : c'est à dire : " de modèle de race", on peut dire qu'effectivement, cela n'est pas représentatif des allures standard de la moyenne de la race et correspond comme précédemment dit à un cas particulier.
Avec la seconde affirmation, il faut être d’accord :
le chasseur de base ne désire généralement pas d'un chien de très grande entreprise, lorsqu'il choisit un griffon KORTHALS, sinon il irait chercher un Setter anglais ou un Pointer.
Bien qu'il soit toujours possible de réduire et de régler une quête et de freiner une allure !
André PHILIPON disait : " On peut toujours restreindre une nature généreuse et on ne peut jamais donner des jambes à une chiffe"et de rajouter : " Notre brave chien est souvent si bien doué sur le rapport de l'intelligence, qu'avec un peu de pratique, il sait en très peu de temps utiliser ses moyens au mieux du plaisir de son conducteur"
Nos plus belles chasses ne les avons-nous pas réussies avec nos anciens champions de printemps. !!!!

LE FOND DU PROBLEME

Mais le problème n'est pas là. On se trompe de sujet lorsqu'on raisonne de la sorte.
"Les épreuves sur terrain ont été instituées pour faire un travail de sélection nécessaire et indiquer aux éleveurs les étalons et les lices dont les services sont à recommander"
(St ROCH Chasse et Pêche 1919.)
Les épreuves de printemps sont particulièrement sélectives, tout le monde s'accorde à le reconnaître, parce qu'elles exigent les qualités les plus développées pour s'y illustrer, elles ne sont pas l’image de la quête standard de la race.
La leçon enseignée par nos aînés, se résume donc ainsi :

" Les Field-trials sont des outils de sélection et les concours de printemps sont les plus fiables parce que les plus pointus".

Ceci étant exprimé, il doit être sous-entendu, que la vitesse doit être une qualité naturelle du griffon, qui peut d'ailleurs être améliorée par les entraînements et ce que les anciens appelaient la gymnastique fonctionnelle.
Mais bien évidemment, cela exclut toute manoeuvre artificielle ayant pour but d'améliorer la vitesse et tout le monde aura compris, qu il s'agit de retrempe avec du sang britannique!
Soyons clair, il existe des escrocs qui pour gagner dans les concours, pratiquent l'hybridation d'une façon plus qu'outrancière.
Ils sont malheureusement soutenus en cela par des administrateurs de l'association, qui sont mouillés, soit parce qu'ils possèdent des griffons de ces « grandes » origines, soit parce qu'ils ont trempé dans les magouillages de radiographie pour la dysplasie de la hanche.
La probité ne peut que triompher et les additions finiront par être réglées.

 

LA VITESSE ET LE NEZ

Par ailleurs, un rythme élevé dans la course est absolument nécessaire.
Sans aucun doute une des qualités primordiales dans le système.
O'BREEN, griffonnier belge réputé, écrivait au début du siècle : "La vitesse est le plus sur critérium de la qualité du chien".
Une vitesse continue avec un galop soutenu, doit donc être de mise, avec de l'endurance et de la résistance.
Les parcours peuvent durer en effet au-delà de trente minutes si le chien n'a pas d'occasion et s'il ne baisse pas de pied. !!!
Enfin et surtout, il faudra que "le nez soit assorti à la patte".
"Des pattes et pas de nez, ce n'est d'aucune utilité" rajoutait O'BREEN.
Un grand trialer de printemps doit donc avoir un odorat très développé, une faute étant plus vite commise quand l'allure est vive que lorsqu'elle est modérée.

Pour terminer un tel chien doit être intelligent et équilibré.
Mais n'est ce pas la perfection peut-on s'interroger ?
Effectivement la somme de ces qualités tellement impressionnante, confère à l'idéal.
Difficile de rencontrer ce potentiel dans un même modèle, donc en cela, tout à fait exceptionnel. !!

J. R. du Mas