Toutes les images et textes de ce site sont protégés par les lois internationales sur le copyright et ne peuvent être reproduits ou utilisés sans une autorisation écrite de son auteur.

 

 

Méthode radicale pour créer une lignée propre

 

 

En tout premier lieu, il faut impérativement faire les empreintes ADN de tous les géniteurs que l'on utilisera.

Le professeur Queinnec conseillait pour commencer d'accoupler des cousins germains ou des demi frères et soeur, d'un même élevage qu'on souhaite sélectionner.
Il importe de choisir des sujets bien équilibrés, ayant un potentiel intéressant de qualités au niveau de la chasse : passion, nez, influx nerveux etc.
En un premier temps il y aura une période d'épuration au cours de laquelle il faudra veiller à éliminer les défauts et les tares.

Ensuite, on croisera donc les collatéraux entre eux dès l'âge de deux ans.

Dans leurs portées on formera deux ou trois couples de frères et soeurs qu'on accouplera à leur tour, vers l'âge de deux ans et qu'on "travaillera" en lignées parallèles sur trois générations.

"Le but étant de créer une fraction de population qui possède plus de gènes communs que la moyenne de la population dont elle est issue".
Au cours de ces phases, comme déjà dit, il va falloir trier, sélectionner et ne garder pour la reproduction que des sujets valables.

Il faudra veiller aussi à la robustesse dans cette sélection et contrôler les aptitudes sur le terrain.

La fixation se fera sur quatre générations. En travaillant de la sorte sur deux ou trois lignées parallèles on doit réusssir en une dizaine d'années à sortir du beau et du bon.

En ayant éliminé tous les défauts d'hybridation existants au départ.

Mais on se rend compte qu'il va s'agir d'une « affaire » longue et couteuse..

J.R.du M. Mars 2009