Toutes les images et textes de ce site sont protégés par les lois internationales sur le copyright et ne peuvent être reproduits ou utilisés sans une autorisation écrite de son auteur.

 

GENEALOGIE et PEDIGREES.


Beaucoup d'amateurs aiment remonter les ascendances de leurs griffons sur plusieurs générations, c'est la généalogie.

La généalogie est l’énumération méthodique de l’ensemble de l’ascendance d’un individu.

Les livres généalogiques sont destinés à faire connaître d’une manière précise et rigoureuse les ascendances d’une race déterminée.
En cynophilie ces registres portent le nom de Livre d’Origines. En France c’est le L.O.F. : livre des origines françaises, en Espagne le L.O.E.: livre des origines espagnoles, etc.…

Depuis 1950, les griffons sont inscrits en France au L.O.F., mais auparavant ils eurent leurs propres livres d’origines.
Ce fut au départ, du temps de KORTHALS, le G.S.B. ou GRIFFON STAMM-BUCH (Livre d’Origines du Griffon), puis le L.O.G. en 1919 à la suite de la scission avec les éleveurs allemands, consécutive à la guerre.

Au passage, il est intéressant de rappeler que le Griffon est la seule race qui possède un livre d’origines depuis la création de la race, en 1865.

Le pedigree est l’expression de la généalogie dans les races animales, c’est l’arbre généalogique, le tableau de filiation d’un sujet.
La généalogie est d’une grande importance pour un éleveur, parce qu’elle représente l’instrument de travail de base, dans le choix de ses géniteurs.

- L’étude comparée de généalogies permet de mettre en évidence l’influence génétique de certains ancêtres et leur contribution au patrimoine génétique d’un ou plusieurs individus.

- L’analyse des généalogies aide par ailleurs à apprécier la parenté et le degré de consanguinité de différents sujets.

- La mise en évidence des méthodes d’élevage de certains naisseurs est par ailleurs révélée par l’exploration des généalogies.

Ainsi l’utilisation poussée de la consanguinité à l’époque de KORTHALS est tout à fait étonnante, comme nous allons le constater en examinant de près le pedigree d’un griffon produit par un contemporain de KORTHALS.

Précisons au départ quelques notions au niveau du vocabulaire.

La lignée est le résultat d’une reproduction consanguine associant directement un géniteur d’élite à ses propres produits. ( père x fille, mère x fils, grand-père x fille)
Les familles sont l’aboutissement de productions par consanguinité collatérale.
Les souches sont formées par l’association de deux ou plusieurs groupes consanguins pour allier leurs avantages. (Cf. Pr.QUEINNEC).

On parle généralement à tort de lignées, alors qu’il ne s’agit que de courants de sang : des familles ou des souches.
Il n’existe effectivement qu’un nombre restreint de lignées, leur création étant effectivement très contraignante.
De plus cela implique des risques et des frais très importants, comme toujours dans les cas de consanguinité très resserrée.
KORTHALS a utilisé à l’époque toutes les formes de mariages consanguins, en ligne directe et en collatéral. On a coutume de parler de la répétition de vingt fois d’un même géniteur dans plusieurs de ses pedigrees.

En particulier, avec ses condisciples et amis, ils ont créé des lignées, des familles et des souches.
L’étude de nombreux pedigrees des produits de l’élevage de l’époque met en valeur leur méthode.
L' exemple de «CAPITAINE FRACASSE» né le 3 Janvier 1903 inscrit au G.S.B sous le N° 1913 qui fut le crack de son époque illustre bien ce qui précède.
Ce sujet fut produit et élevé par le Baron de GINGINS.

Nous reproduisons ci après, le pedigree de Lakmé du Ruisseau du Rossignol, établi sur un modèle circulaire en forme de toile d'araignée mis au point par «The EVERTON PUBLISHERS» P.O. Box. 358 LOGAN UTAH 84323-0368 (U.S.A).
Il est possible de se procurer l'imprimé de base en écrivant à cette adresse.


Jacques.Carpentier. 2009.