Toutes les images et textes de ce site sont protégés par les lois internationales sur le copyright et ne peuvent être reproduits ou utilisés sans une autorisation écrite de son auteur.

 

 

 

Croisements avec le POINTER .

Le Pointer n' est absolument pas porteur du gène quatre-oeillés, contrairement à ce que prétendent les américains.
Les Pointers américains n'ont d'ailleurs rien à voir avec les Pointers Européens qui sont considérés comme des pure races, les plus pures races canines existantes.
Aux U.S.A. POINTER signifie arrêter, et dans leurs ‘pointers’ il y a beaucoup de mélanges.

Un hybride griffon venant d'un croisement avec un Pointer ne peut donc pas être quatre-oeillés ou tricolore...
N' empêche qu' il y a, bien entendu, plusieurs autres stigmates qui permettent de déceler la mésalliance :

Notamment, les lignes de crâne, qui sont convergentes chez le Pointer (divergentes chez le Braque) et parallèles dans notre race.
Le stop trop prononcé, les narines plus ouvertes, les oreilles triangulaires et de texture fine .
Les yeux sont ronds mais plus globuleux que chez le KORTHALS

La forme du corps est carrée chez le pointer, rectangulaire chez le Griffon.
L'excès de taille, bien entendu le poil ras.... au niveau de la couleur, le blanc est incontestablement amené par le Pointer ( il peut l'être aussi par le Setter).
Enfin les pieds allongés, sont dits «de lièvre» chez le POINTER, ils sont ronds chez nous.
La ceinture (tour de taille) du Griffon doit être étoffée, pas de taille de guèpe.. pas d'air sous le ventre, comme le Pointer qui a une ceinture musclée mais étroite. La queue aussi, plus fine et moins doite que celle du Griffon
Cela contribue à l'aspect rustique du Griffon KORTHALS.

Ensuite, évidemment , il y a le style, les allures et la caractère...

Le pointer a un galop "arraché", il lance ses antérieurs loin en avant, et il a un port de tête relevé, bien au dessus de l'horizontale. Il est beaucoup plus rapide que toutes les races continentales.
Le griffon doit avoir un galop de chasse, comme l'a écrit Jean CASTAING, c.-à-d. rapide mais soutenu, allongé avec un port de tête jamais au dessus de l' horizontale et surtout pas la vitesse des britanniques !

Les braques ont beaucoup utilisé le Pointer, pour la retrempe, car la morphologie et le poil ras conviennent bien, mais ils ont souvent créé des types dits allégés...
.
...Tout comme nous avons en créé dans notre race par l' infusion de sang setter, ( anglais ou irlandais), nous y avons souvent perdu en rusticité, ce qui devrait être un caractère majeur dans la race.

Enfin le caractère... notre barbu a la réputation, d' être un dur au cœur tendre, qui se mêne «avec une main de fer dans un gant de velours» . (POMPA)
Très susceptible, il est tendre et très famille , attachant et fidèle.
Le pointer a un caractère plus froid, ce qui ne l' empêche pas d' être très attachant...

Si le gène quatre- oeillés est le plus expressif et le plus voyant chez les métisses, dans notre race, il est principalement apporté par les Setters, peut-être par les épagneuls-bretons ou les braques allemands

Mais, il y a d 'autres croisements, d'autres stigmates révélateurs de métissage et qu'il faut connaitre, par exemple par le POINTER, ce qui a été l'objet de ce petit exposé.


Jacques Carpentier