3AGK

Le "Blanc" chez le Griffon Korthals

Achetez votre chiot auprès d'éleveurs qui font tester leurs géniteurs !

 

Suite aux interrogations des uns et des autres, Alain Chauffier, vice président de 3AGK, après consultation de Marie Lautier, communique un texte éclaircissant (sans jeu de mot) la question.

 

Avant tout, 3 rappels indispensables :


1) Il faut des allèles identiques chez les deux parents pour qu’un gène récessif s’exprime ; pour le moment, les mariages que nous imaginons pour nos chiens ne sont que le fruit du hasard dans ce domaine de la génétique moléculaire.
2) Tous les animaux possèdent la moitié des gènes de chacun de leurs parents en stock, qu’ils soient exprimés ou récessifs.
3) La robe blanche chez le Korthals n’est pas admise, elle n’existe pas. Un tel chien avec un certificat de naissance le disant issu de deux Korthals ne serait pas confirmé et l’on peut légitimement se douter d’origine étrangère chez ses parents, ou chez ses grands-parents.

Si certains chiens de ce type ont été vus. Ils ne sont pas blancs purs (blanc de craie) mais blanc sale, fauve très pâle uniforme.
Il semble possible de dire que cette couleur soit dûe au locus « e » alors que le Korthals est , en principe, « E/E ».
(“Le locus « E » ”contrôle la répartition de l’eumélanine et de la phaéomélanine sur l’ensemble du pelage. Le locus « e » efface totalement l’eumélanine du pelage et l’animal apparaît fauve uniforme, ce fauve étant plus ou moins soutenu ” Professeur B. DENIS)
Le Professeur COURREAU avait en 2006 parlé de mutation (d’ancienneté indéfinie). Il n’avait pas précisé que cette mutation affectant l’allèle « e » du locus « E » avait été détectée dans un certain nombre de races comme le Shar-PeÏ, Boule français, le Golden Retriever, le Flatcoated retriever, le Vizla mais aussi le Setter Anglais , le Braque Allemand et le Pointer . (Dr Sophie CANDILLE, Dr Sheila SCHMUTZ).
La mutation est un dommage fait à l’ADN et non réparé par lui-même. Certaines mutations donnant un phénotype visible tels que la couleur ou la texture du poil ont, bien sûr, été recherchées par des éleveurs qui les ont favorisées. La couleur « fauve-clair « ou « blanc » n’a pas pu être favorisée par les éleveurs de griffon Korthals depuis sa création. Le « blanc » chez le Korthals ne vient donc pas d’une mutation dans la race Korthals mais d’une infusion d’un sang étranger ayant favorisé cette mutation « e/e ».
Ce qui nous ramène au métissage car comment le chien blanc a pu exprimer un gène tout seul, il a bien fallu que ses parents ou grands-parents possèdent cette « mutation » que le hasard de l’échiquier génétique les fasse se rencontrer et qu’ils le transmettent.

La nomenclature des robes de la Société Centrale Canine décrit la robe du Korthals comme étant « panachée » Le terme « panaché » signifie « poils blancs purs, uniformes ». Il existe plusieurs variétés de panachure selon son extension :


* la panachure limitées aux extrémités (locus « si »)
* la panachure irrégulière (pie) (locus « sp »)
* la panachure envahissante (locus « sw »).

Mais ces robes comportent, à part quelques rares exceptions connues comme le Coton de Tuléar, au moins une tache de couleur. Ce ne sont pas des chiens à robes blanches mais des blancs et marron.

 

Toutes les images et textes de ce site sont protégés par les lois internationales sur le copyright et ne peuvent être reproduits ou utilisés sans une autorisation écrite de son auteur.